Apocalypse - Révélation - Hildegarde de Bingen

Brigitte Scohy
Bienvenue
Title
Aller au contenu

Apocalypse - Révélation

Médecine Hildegarde
Le Christ et les trois défis
Évangile de Matthieu 4, 1-11
 
Jésus, après son baptême, fut conduit au désert par l'Esprit pour être tenté par le démon. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s'approcha et lui dit : "Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains".
DÉFI DU MATÉRIALISME
Mais Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

Alors le démon l'emmène à la ville sainte, à Jérusalem, le place au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas, car il est écrit : "Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre’’.
DÉFI DU SCIENTISME
Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : "Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu". »

Le démon l'emmène encore sur une très haute montagne et lui fait voir tous les royaumes du monde avec leur gloire. Il lui dit : "Tout cela, je te le donnerai, si tu te prosternes pour m'adorer".
 DÉFI DU POUVOIR
Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! Car il est écrit : "C'est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, et c'est lui seul que tu adoreras" ».

Sur le plan symbolique, le 6 dans la Bible est le chiffre de l’imperfection qui peut engendrer : le désir de posséder, l'indifférence, le manque, la détresse, la peur, la soif... C’est l’inachevé !
Le 7 représente, lui, la perfection. Nous entrons là dans la dynamique du partage, de la sérénité, de l'amour. Selon Pythagore, c'est un chiffre mystérieux et saint, le hiéroglyphe du repos. C’est l’achevé ! La béatitude, Dieu avant toute chose.
 
La création fut terminée en six jours. Le septième jour, l’aspect de Dieu qui se manifeste est l’AMOUR ! Il est le temps de l’invitation à la danse de l’amour oblatif et à la divinisation !

« Jusqu`à la fin du monde, une partie de la Lumière
– c’est-à-dire de l’âme divine s’efforcera de réveiller,
et en fin de compte de délivrer l’autre partie emmurée dans le monde,
dans le corps des hommes et des animaux et dans toutes les espèces végétales… »
Ste Hildegarde
Ste Hildegarde (Livre des Mérites de la vie – vision 3 p 109) :
« Mais on entend une voix forte venue des éléments terrestres qui s’adresse à l’homme. Les éléments, à grand cris, adressent des réclamations à leur Créateur. Ils ne s’expriment pas de façon humaine mais avec toutes les manifestations visibles de leur angoisse. Les éléments, en effet, ont dévié du droit chemin qui leur avait été indiqué par leur Créateur à cause des mouvements incongrus et de la trajectoire désordonnée qu’ils se sont vu imposer par les péchés des hommes. Ils expriment de la sorte le fait qu’ils ne peuvent plus suivre leur cours normal ni remplir leur office, ce que Dieu leur avait demandé, car l’homme les a pervertis par sa scélératesse.
Les vents eux aussi ont été altérés par l’horrible puanteur de ces turpitudes. En effet, ils ne soufflent plus un air pur, mais ils descendent, menaçants, avec des tempêtes d’orages. L’air pollué vomit des tas d’ordures produites par les hommes et engendre une humidité superflue et gênante qui tarit la verte vigueur et pourrit les fruits destinés à nourrir les hommes. Tantôt cet air est brumeux, tantôt il est neigeux, il engendre bien souvent de la vermine inutile et même nuisible qui endommage les fruits de la terre, les dévore, n’apportant aucun avantage aux hommes. Tout cela, c’est parce que ces derniers ferment leurs cœurs et leur bouche à la justice et aux autres vertus et qu’ils ne sont plus ouverts à la vérité.
Alors, dans les hommes, il ne reste rien de la verte vigueur qui devrait les caractériser. À la place, l’on trouve la sèche aridité des superstitions les plus stupides propagées par le diable, qui pousse les hommes pervertis à la luxure et à la cupidité, car il incite les cœurs et les langues à remettre en question le Seigneur et ses pouvoirs … alors qu’ils ne peuvent Le voir et qu’Il agit toujours dans l’ombre.
Le Seigneur leur répond en leur demandant s’ils ne L’ont pas déjà vu dans la luminosité de la bonne conscience et dans les rayons du soleil de ce monde lorsqu’ils ont accompli de bonnes actions ? Ou bien s’ils ne L’ont pas aperçu dans leur cœur obscur et dans les ténèbres de la nuit lorsqu’ils ont dû éviter le mal ? S’ils ne L’ont pas reconnu non plus dans les graines de la justice qui, dans l’Esprit Saint, est menée sur les voies du progrès incessant ? Ou enfin, s’ils ne L’ont pas vu lorsque la graine terrestre a été plantée en ce monde, laquelle ayant absorbé la rosée et la pluie, a pu pousser. Tout cela aurait-il pu être accompli par un autre que le Créateur de ce monde ? »

-----------------------------

Sortons du monde matériel,
Sortons d’un monde de consommation (grandes enseignes, internet),
Sortons d'un monde de robotisation,
Sortons d’un monde de possession, de rivalité, pour entrer dans un monde de partage…
Donnons-nous la main !  
Sortons d’un monde qui nie la création, pourtant si parfaite !
Elle reflète notre image.
Ouvrons les yeux, regardons autour de nous :
nous sommes en train de scier la branche sur laquelle nous sommes assis !
Entrons dans un monde de respect de toutes les créatures, des plantes, des animaux,
des enfants dont on nous a confié la charge !
À chacun de nous de mettre notre grain de sable : un caillou, une pierre sur le chemin !
Et la lumière triomphera, le monde changera !
Retourner au contenu