Le retour d'Hénoch et Elie - Hildegarde de Bingen

Brigitte Scohy
Bienvenue
Title
Aller au contenu

Le retour d'Hénoch et Elie

LIBRAIRIE
Ste Hildegarde de Bingen dévoile son dialogue avec Dieu au travers de ses trois livres principaux : Les Scivias, le livre où elle décrit ses visions, le Livre des Œuvres Divines où elle montre nos rapports avec le cosmos, le Livre des Mérites de la Vie qui nous guide dans l’élévation spirituelle.

Il est surprenant de lire dans ces écrits la prédiction du retour d’Hénoch, dont les livres ont été évincés de l’Ancien Testament.

Ce livre nous conduit vers la cité atlante - Nout, Geb, Isis et Osiris - vers les pyramides d’Égypte, et vers le cosmos, à la découverte de ses étoiles et de ses planètes. Ste Hildegarde de Bingen nous fait prendre conscience, par ses visions, que l’homme est une merveilleuse pierre précieuse : L’œuvre de DIEU !
« Dieu a créé l’homme comme une merveilleuse pierre précieuse, dans laquelle se mire toute la création ».
La créature humaine est totalement libre de se tourner vers ce Créateur, et c’est parfois pour elle un choix difficile. Le but ultime est la joie : le remède universel de Ste Hildegarde de Bingen.

"Les vents eux aussi ont été altérés par l’horrible puanteur de ces turpitudes. En effet, ils ne soufflent plus un air pur, mais ils descendent, menaçants, avec des tempêtes d’orages. L’air pollué vomit des tas d’ordures produites par les hommes et engendre une humidité superflue et gênante qui tarit la verte vigueur et pourrit les fruits destinés à nourrir les hommes".
 
Et Sainte Hildegarde de nous avertir : "Mais on entend une voix forte venue des éléments terrestres qui s’adresse à l’homme.
Les éléments, à grands cris, adressent des réclamations à leur Créateur.
Ils ne s’expriment pas de façon humaine mais avec toutes les manifestations visibles de leur angoisse.
Les éléments, en effet, ont dévié du droit chemin qui leur avait été indiqué par leur Créateur à cause des mouvements incongrus et de la trajectoire désordonnée qu’ils se sont vu imposer par les péchés des hommes.
Nous savons qu’une dysharmonie entre les vents est un signe de mal-être, voire de maladies. Le vent – comme le souffle – produit un mouvement, un déplacement de l’air. Il nourrit en apportant l’oxygène, il véhicule la parole, les odeurs, les semences, les sons. Tout se situe au niveau de la parole…

L'abbesse Hildegarde de Bingen est connue aujourd'hui pour ses recettes diététiques et médicinales.
Mais est-ce bien elle qui est à l'origine de ces écrits ?
Après avoir étudié la littérature publiée à son sujet, j'ai découvert un tout autre personnage.
Hildegarde était une grande visionnaire et son message s'adresse à notre temps, à chacun d'entre nous.
Elle nous guide vers notre guérison sur tous les plans
Retourner au contenu